Premiers pas à Amoussoukopé

Bonjour à tous ! Voici de rapides nouvelles pour revenir sur nos premières journées à Amoussoukopé, village où se construit le centre.

 

Jeudi 3/08

Nous avons pris la route pour Amoussoukopé jeudi soir en fin d’après midi. Nous partons sur le terrain avec François, le président de PH Togo, et Kodjovi, un nouveau membre de l’association, que l’on appelle Djo.

Djo part dans une première voiture et nous dans une deuxième. Nous nous entassons à 4 à l’arrière et François monte devant à côté du chauffeur. Nous empruntons la route qui relie Lomé à Kpalimé, Amoussoukopé se trouve à peu près à équidistance des deux villes. Cette route est beaucoup plus plate que les petites routes de terre de Lomé. Ici, on utilise le klaxon différemment qu’en France, les chauffeurs l’utilisent à tout va pour indiquer leur présence (« attention je suis là », « attention je passe », « attention je double » ou encore « je klaxonne pour rien, c’est juste pour klaxonner »). En chemin, la voiture de Djo tombe en panne et par chance, nous le croisons sur la route. Il monte à l’avant avec François et nous terminons le trajet à 7 dans la voiture.

Nous arrivons à Amoussoukopé de nuit. Nous logeons dans 2 petites maisons composées de 2 pièces presque pas meublées. Nous déchargeons les affaires, installons les matelas et moustiquaires rapidement et nous filons dans le centre du village pour manger. Le village s’étale sur plusieurs kilomètres le long de la route Lomé-Kpalimé.

20917016_1061636357306251_42270356_n
Premier aperçu du du village d’Amoussoukopé
20916018_1061636470639573_981812838_n
Tout se passe « sur le bord du goudron » ici.

Nous sentons à présent que nous avons quitté la grosse ville pour un plus petit village, il y a beaucoup de passage et énormément d’animation. Nous nous installons à l’extérieur d’une petite baraque pour manger. Ici lorsque les togolais sont accompagnés de yovo, les prix doublent ou triplent comme par magie ! Il faut donc bien négocier les prix avant de se faire servir.

Après le repas, nous rentrons nous reposer, une longue journée nous attend demain.

 

Vendredi 4/08

Premier réveil à Amoussoukopé et premier petit déjeuner. Beaucoup de choses sont prévues aujourd’hui étant donné que nous venons d’arriver, il faut aller se présenter aux autorités du village et aux acteurs « clés » de notre projet. Nous partons donc à la découverte du village sans appareil et sans carnet, mais avec les yeux et les oreilles grands ouverts !

20891395_1061636787306208_375164_n
Premier petit-déjeuner à Amoussoukopé : Lou-Salomé, Margot et Djo le préparent.

 

Premier arrêt : le cvd. C’est le Comité villageois pour le développement. Chaque village a son cvd qui se compose d’un président, un vice président et de plusieurs membres représentatifs village (femmes, jeunes) ou bien représentatifs d’un thème (hygiène, santé, commerce). Comme son nom l’indique, ce comité décide des actions à mener pour développer le village concernant les conditions de vie des habitant. Nous rencontrons le président du cvd d’Amoussoukope, un monsieur très gentil et qui a fait énormément pour le village en termes de développement. C’est une première victoire pour nous car le cvd est un acteur majeur du projet. Nous voulions le rencontrer à tout prix pendant notre voyage. Il s’agit d’un appui local avec lequel nous voulons collaborer, permettant une implication et une sensibilisation beaucoup plus forte pour les habitants.

Nous sommes invitées à assister à une assise du cvd. Beaucoup de personnes sont présentes, que des hommes : le chef canton, les chefs de quartier du village, le propriétaire et donateur du terrain sur lequel se construit le centre. Un jeune prend la parole, il fait partie d’une association qui s’appelle Jeunesse Environnementale. Il sensibilise un groupe de femmes commerçantes aux normes d’hygiène obligatoires qu’il faut respecter pour vendre sur le marché. Un petit groupe de gestion composé d’une dizaine de femmes se forme alors sous nos yeux , elles devront veiller à ce que les autres femmes respectent ces normes pour la vente de leurs produits.

Puis, vient le moment de se présenter et de présenter notre projet et nos objectifs. Le cvd a bien compris que nous recherchons leur soutien et l’implication de la population et il compte bien nous aider !

Qui dit présentations et réunions de bienvenue dit le retour du Sodabi ! Et oui, nous avons encore droit à une petite dégustation ! En échange, nous offrons le vin rouge que nous avons acheté en France et tout le monde le déguste.

Juste avant que la réunion ne prenne fin, une jeune association d’étudiants vient se présenter. Elle vient à peine d’obtenir son statut et souhaite mener des actions pour la jeunesse à Amoussoukopé. C’est l’association Jeunesse et Culture pour le Développement. Nous échangeons un petit peu avec eux car ce qu’ils souhaitent faire nous intéresse pour le projet et nous pensons que le futur centre pourrait également les intéresser pour mener leurs actions. Affaire à suivre !

Après la réunion, nous allons rencontrer le directeur de l’école primaire groupe A. Il y a 3 écoles primaires à Amoussoukopé : 2 publiques (groupe A et B) et une catholique (groupe C), et il y a un collège-lycée. Nous voyons les conditions de travail des enfants, les salles de classe ne sont pas totalement fermées donc lorsque la pluie est trop forte, les enfants ne peuvent pas aller à l’école. Nous allons ensuite à la gendarmerie où les gendarmes sont très sensibles à notre projet et se montrent très encourageants. Ce sont également des interlocuteurs sur lesquels nous pouvons compter pour le projet.

Dernier arrêt et pas des moindres : le chantier ! Le fameux chantier que l’on voit uniquement avancer via des photos depuis plusieurs mois. Le stress monte, nous avons peur de voir ce qui nous attend. Arrivées sur le terrain, nous pouvons souffler. La construction a avancé, le terrain est très grand et les futures salles du centre aussi. Toutefois nous sommes un peu déçues car il reste encore beaucoup de briques à poser avant d’arriver au niveau du chaînage/coffrage. On a du pain sur la planche !

20937947_1061636203972933_273683641_n
Le chantier : entrée du centre + salle de gauche, probablement futur centre informatique
20938958_1061636073972946_1808836606_n
Le chantier : salle de droite, probablement future bibliothèque et salle de travail et de formations
20930748_1061636700639550_1801300839_o
Vue panoramique du futur centre

Première journée à Amoussoukope terminée. Rien de concret n’a été réalisé mais nous avons fait beaucoup de rencontres qui annoncent de bonnes choses pour la suite.

Ici, les week-end sont consacrés aux excursions pour que les volontaires découvrent le Togo. Nous partons donc vendredi soir en direction de Kpalimé et nous nous remettrons au travail lundi.

A très vite pour la suite !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s